Open Nav

Caisses enregistreuses et comptabilité

Bonne nouvelle ! L’administration autorise la pratique consistant à n’enregistrer que des écritures récapitulatives agrégeant les ventes enregistrées dans les systèmes de caisse.

En français ? Les cabinets d’expertise comptable sont autorisés à n’enregistrer que mensuellement les opérations issues d’une caisse.

Et alors ? Alors cela veut dire que si votre caisse enregistreuse répond aux normes imposées en 2018, votre cabinet comptable peut gagner du temps dans l’enregistrement de votre comptabilité. Qui dit moins de temps dit moins d’honoraires. Je vous conseille donc de vous assurer que votre caisse est bien paramétrée et qu’elle permet une extraction efficace et compatible avec le logiciel comptable de votre cabinet. Dans le cas contraire, le temps passé à l’enregistrement de vos recettes peut être long et donc coûteux.

Attention toutefois, un avantage est toujours assorti d’une contrainte. Cette tolérance de l’administration fiscale est conditionnée à une exigence forte sur les données issues de votre caisse.

En effet, l’administration fiscale exige :

–       que l’ensemble des données relatives à vos recettes soit accessible sur votre caisse en détail c’est-à-dire jour par jour et opération par opération ;

–       que vos données soient archivées sur un support fiable permettant leur consultation pendant 6 ans. Il faut donc proscrire les disques durs externes et clés USB dont la durée de vie est relativement courte. Je vous recommande de choisir un service d’archivage fiable et certifié (norme Z42-013).

Parlez-en à votre expert-comptable !

QUESTIONS, RÉPONSES ET COMMENTAIRES

You have to agree to the comment policy.

*

*